La réponse des Hommes

« Parmi vous et vos collègues, qui devrait être sauvé ? Qui serait-il le plus juste de sauver ? Qui sauver pour la survie du bien commun ? »


La réponse des hommes – 29-07-20 – Simon Gosselin 1-31-min

Spectacle en tournée Saisons 21/22 et 22/23

Durée 3h20 avec entracte

© Simon Gosselin

Note d’intention

Avez-vous déjà gardé un secret en sachant que vous trahissiez un ami ? Qui trahir ? A quel ami rester loyal ?

Nous sommes tous soumis quotidiennement à des vertiges moraux, minuscules ou immenses. Vouloir être juste, vouloir faire le bien, interroge toujours l’éthique.
Mon prochain spectacle parlera de morale mais aussi de bonté. L’année dernière, alors que je regardais Le Décalogue réalisé par Kieslowski, j’ai pris connaissance des Œuvres de Miséricorde, décrites dans l’Evangile de Saint-Matthieu. Les œuvres, miroir inversé du Décalogue, sont autant de règles positives que le chrétien doit effectuer s’il veut racheter ses fautes. Il existe quinze œuvres de miséricorde.
Donner à manger aux affamés ; donner à boire aux assoiffés ; vêtir ceux qui sont nus ; accueillir les étrangers ; assister les malades ; visiter les prisonniers ; ensevelir les morts, enseigner les ignorants, sauvegarder la création, etc.
Quinze œuvres comme quinze titres, quinze commandes, quinze chapitres. Il me faut en passer par les œuvres de miséricorde pour questionner leurs injonctions, il me faut en passer par la fiction pour interroger les dilemmes et les inquiétudes morales archaïques ou contemporaines qui nous habitent.

Une manière de scruter, comme le dit Frédérique Leichter-Flack « l’interface, en perpétuel mouvement, du juste et de l’injuste ».


Tiphaine Raffier – octobre 19

Distribution

Texte et mise en scène Tiphaine Raffier

Avec Sharif Andoura, Éric Challier, Teddy Chawa, Pep Garrigues, François Godart, Camille Lucas, Edith Mérieau, Judith Morisseau, Catherine Morlot, Adrien Rouyard
Et les musiciens de Miroirs Étendus Guy-Loup Boisneau, Emile Carlioz, Clotilde Lacroix en alternance avec Amélie Potier, Romain Louveau

Assistant et dramaturge Lucas Samain
Compositeur Othman Louati
Chorégraphe Pep Garrigues
Scénographe Hélène Jourdan
Costumes Caroline Tavernier assistée de Salomé Vandendriessche
Création vidéo Pierre Martin
Cadreur Raphaël Oriol
Création lumière Kelig Le Bars
Création son Frédéric Peugeot / Hugo Hamman

Régie son Martin Hennart / François-Xavier Robert
Régie lumière Christophe Fougou / Julie Bardin
Régie générale Olivier Floury
Régie plateau Manuel Bertrand

Montage de production Sabrina Fuchs
Chargée de production Juliette Chambaud
Administratrice Charlotte Pesle Beal
Responsable des productions et du développement Véronique Atlan




Production La femme coupée en deux, La Criée – Théâtre national de Marseille
Production musicale Miroirs Etendus
Coproduction ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur*, Festival d’Avignon, SN de Châteauvallon-Liberté, Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre de Lorient – CDN, Théâtre du Nord – CDN Lille-Tourcoing, Théâtre National Populaire de Villeurbanne, Théâtre Olympia – CDN de Tours, La Rose des vents – SN Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis, Le Quartz – SN de Brest, Scène Nationale 61, Le Phénix – SN de Valenciennes-Pôle européen de création, Théâtre du Préau – CDN de Vire-Normandie.
Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-de-France, de la Ville de Lille, de la DGCA et du Grand sud-Lille.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le dispositif d’insertion de l’École du Nord – soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture.

*Plateforme de production soutenue par la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur rassemblant le Festival d’Avignon, le Festival de Marseille, le Théâtre National de Nice, le Théâtre national de Marseille La Criée, Les Théâtres, Anthéa, la scène nationale Liberté-Châteauvallon et la Friche la Belle de Mai.

 

 


Les images ont été tournées à le FabricA du Festival d’Avignon, en préparation de la 74e édition.