Tiphaine Raffier

Comédienne

Après une formation initiale à l’ENMAD de Noisiel (Val de Marne), où elle travaille notamment avec Rodolphe Dana, et l’obtention d’une licence en Arts du spectacle, Tiphaine Raffier intègre la 2ème promotion de l’École du Nord (2006- 2009). Elle y travaille sous la direction de Stuart Seide (notamment dans Quel est l’enfoiré qui a commencé le premier ? de Dejan Dukovski).
Elle joue en 2010 dans Autoportrait, Autofiction, Autofilmage, mise en scène de Bruno Buffoli et Gênes 01 avec le collectif Si vous pouviez lécher mon cœur. En 2011, elle joue dans Tristesse Animal Noir, d’Anja Hilling mis en scène par Julien Gosselin (Si vous pouviez lécher mon cœur) et dans Nanine de Voltaire, mise en scène par Laurent Hatat.
Elle travaille régulièrement au Théâtre du Prato avec Gilles Defacque, notamment dans Soirée de Gala, en tournée 2013/2014.
Elle est de nouveau distribuée par Julien Gosselin dans Les Particules élémentaires de Michel Houellebecq présenté au Festival d’Avignon In en juillet 2013 et repris en tournée de novembre 2013 à juin 2015 et à la rentrée 2017. Julien Gosselin la dirige à nouveau dans 2666 du Chilien Roberto Bolano créé en Avignon 2016 et repris au Festival d’automne à Paris puis en tournée.
A l’automne 2018, elle travaille avec Frank Castorf à Cologne dans une adaptation de L’Adolescent de Fiodor Dostoïevski.

Autrice, metteure en scène

C’est en avril 2012, suite à une proposition du Théâtre du Nord, que Tiphaine Raffier écrit, met en scène et joue sa première pièce La Chanson. Le spectacle est crée lors du 1er Festival Prémices à Lille.
En 2014, dans le cadre de la troisième édition du même festival, elle crée sa deuxième pièce Dans le nom.
En 2017, c’est le spectacle France-fantôme qui verra le jour. La même année elle réalise un moyen-métrage issu de sa première pièce de théâtre, La Chanson. Ce projet accompagné par la société de production Année Zéro est soutenu par le Centre National du Cinéma.
Il a été présenté en mai 2018 à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, il continue maintenant sa vie en festivals à travers le monde. Il a été récompensé par le grand prix du court métrage à Brest, la meilleure musique et la mention spéciale du Jury à Clermont, ainsi que le premier prix critique du festival international de Barcelone.

Les textes des spectacles sont édités aux éditions La fontaine.